La demande globale augmentera du 30% entre le 2040 avec le gaz naturel à faciliter la transaction vers un système plus propre : l’Italie peut jouer un rôle important, grâce aux nombreuses entreprises qui produisent des appareillages et des installations.

Le World Energy Outlook 2017 l’explique clairement : la publication récente de l’Agence Internationale de l’Energie a présenté les données et les prédictions du future de l’énergie pour les prochaines années dans différents scénarios : d’ici au 2040 la demande mondiale d’énergie augmentera du 30%. C’est en peu comme ajouter une autre Chine et Inde à la demande actuelle. Voilà pourquoi le développement des sources d’énergie alternatives, parmi lesquelles le gaz naturel et les renouvelables, devient un défi fondamental pour la planète, de plus en plus influencée par les changements climatiques.

Quelles sont les données et les prédictions du future pour l’énergie d’après le rapport ?

energia elettrica futuro

Les données du rapport

La demande d’énergie croitra car :

  1. L’économie mondiale augmentera du 3,4% en moyenne par an ;
  2. La population, de la même manière, rejoindra les 9 milliards contre les 7,4 milliards d’aujourd’hui ;
  3. L’urbanisation portera à ajouter une ville grande comme Shanghai (plus de 24 millions d’habitants) à la population mondiale chaque 4 mois.

Dans ce cadre l’étude met en évidence quelques prédictions sur les types de sources d’énergie. 

Avant tout l’étude montre comme l’augmentation de la demande d’énergie devra être soutenue par l’utilisation du gaz naturel, qui croitra du 45% jusqu’au 2040, et puis par l’augmentation rapide des renouvelables et par l’amélioration de l’efficacité énergétique.

 

energia eolica

Les énergies renouvelables deviendront, pour beaucoup de pays, la source d’énergie d’une nouvelle génération à moindre coût.  On verra une rapide augmentation du photovoltaïque solaire, qui rejoindra le 40% de la production de l’énergie des sources d’énergies renouvelables. Dans l’Union Européenne, les énergies renouvelables seront le 80% de la nouvelle capacité installée et après le 2030 l’énergie éolienne sera la première source d’énergie électrique.

Pourtant les autres sources d’énergie plus polluantes existeront encore. A ce propos, la consommation de charbon, d’après le rapport, restera constante malgré la croissance de la population, mais nous ne serons pas encore prêts à abandonner définitivement le pétrole. La demande de ce combustible fossile, en effet, croitra encore jusqu’aux 105 millions de barils par jour (aujourd’hui ils sont à peu près 96) à cause de son utilisation pour la production de produits pétrochimiques et de carburant pour les camions, l’aviation et les transports. Le taux de croissance en tout cas restera important jusqu’à la moitié des années 2020 mais après il ralentira grâce au passage aux nouvelles sources d’approvisionnement pour les transports. Les perspectives par rapport au secteur nucléaire, au contraire, sont diminuées par rapport au dernier étude de l’Agence, mais la China continuera à augmenter graduellement l’utilisation de cette source.

Toutes les données approfondies sont ici disponibles.

dati futuro energia

 

Les excellences italiennes dans l’oil&gas

Comme on a déjà expliqué, le gaz sera une source d’énergie importante pour la demande d’approvisionnement énergétique. Le rapport met en évidence comme cette source est une occasion pour faciliter la transaction vers un système énergétique plus propre.

Dans ce scénario, l’80% de la demande de gaz arrivera des économies émergentes, guidées par la Chine, qui auront la nécessité de l’importer et de créer pour cela des infrastructures.

dati futuro energia

C’est exactement l’Italie, dans le domaine de la production d’installations et d’équipement pour l’oil&gas à compter nombreuses entreprise avec des compétences spécialisées dans la production de cet équipement et de ces installations.

Ces entreprises qui coopèrent dans les différentes phases de la filière de production, selon les estimations de Nomisma Energia, attendent un chiffre d’affaires de 19 milliards d’euro, pour le 90% à l’étranger et les opérateurs sont 60.000.

Mais de quelles entreprises parlons-nous? Essentiellement des entreprises qui réalisent des produits et de l’équipement pour la production et le transport de gaz et pétrole mais aussi des entreprises qui créent des systèmes de transmission électrique. En outre il y a des sociétés qui dessinent et construisent les installations et les consignent directement aux clients.

EiQ Industrial s’adresse aussi à ce secteur, en proposant des coffrets certifiés pour les installations d’extraction et de distribution de l’oil&gas. Le département de conception des projets est à même de proposer des solutions personnalisées d’après les besoins des clients.