D’après le récent Observatoire d’ANIE Automation, le bilan du 2018 est en général positif, mais il y a un ralentissement dans la deuxième partie de l’année dû à l’incertitude au niveau national et général.

Quelle est la situation de l’automation en Italie? Quelles sont les tendances à contrôler pour le futur?

A brosser le tableau de la situation pour ce secteur stratégique pour l’Italie c’est ANIE Automation dans son Observatoire récemment publié et concernant les données du 2018.

La Fédération est une des Associations professionnelles d’ANIE (Federazione Nazionale delle Imprese Elettrotecniche ed Elettroniche) dont font partie des industries de toutes les dimensions (plus au moins une centaine) ayant des activités différentes comme l’automatisation des processus, les commandes électriques, la mécatronique.

 

Les données du 2018

Selon la relation sur l’automation en Italie le 2018 s’est terminé avec une augmentation moyenne du 8,4% du chiffre d’affaires des industries associées tandis que l’influence positive des encouragements de la digitalisation, commencés avec l’industrie 4.0 et devenu plus tard industrie 4.0 a continué. Au même temps il y a eu un ralentissement dans la deuxième partie de l’année à cause de l’incertitude nationale et générale. A cela s’ajoutent les risques liés au protectionnisme, aux politiques monétaires restrictives et aux tensions dans les marchés financiers.

Les investissements ont donné un élan important à la croissance, mais ils se sont réduits pendant la deuxième partie du 2018. Parmi les secteurs les plus dynamiques se confirment l’industrie pharmaceutique, tandis l’industrie mécanique a conservé une tendance positive même si en ralentissant.

L’automation industrielle manufacturière a enregistré une croissance du chiffre d’affaires du 7,3% et met en évidence comme les technologies de l’automation se confirment protagonistes du renouvellement commencé par le secteur manufacturière italien en optique 4.0.

Une aide importante à la demande est arrivée des premiers trois secteurs de destination des technologies pour l’automation dans le marché italien :  la mécanique (20% du chiffre d’affaires), alimentaire (9%) et packaging (8%).

Les exportations directes, toujours concernant l’Automation Industrielle Manufacturière, entre le 2013 et le 2018, ont connu une croissance moyenne annuelle du 4%. Les principaux marchés de destination des technologies italiennes pour l’automation industrielle en Europe ne sont pas surprenants : Allemagne, France, Espagne avec une proportion près au 30% sur toutes les exportations.

Enfin, le réseau de vente principal des composants et des systèmes pour l’automation industrielle est le OEM (63%), suivi par les analystes système, les coffrets (13%) et les utilisateurs finaux (10%).

 

Les premières évaluations du 2019

Il est difficile que de faire des prévisions pour le futur. L’incertitude est le mot qui caractérise la cette première parti de l’année.

Les signaux de ralentissement sont évidents dans le marché européen qui représente un marché important de référence pour les entreprises italiennes.

La confiance des opérateurs en Italie est accompagnée par le pessimisme et, par conséquent, par le freinage des investissements qui pourrait limiter le potentiel de croissance de l’industrie.   Ils représentent en effet un moteur de croissance pour l’économie italienne même en considération de la spécialisation du secteur manufacturier.

Les prévisions du Centro Studi Confindustra relativement à l’automation en Italie mettent en évidence un affaiblissement dû, encore une fois, au contexte macroéconomique plus instable mais aussi aux facilitations qui manquent.

 

Source: https://anieautomazione.anie.it/osservatorio-dellindustria-italiana-dellautomazione-7/?contesto-articolo=%2Fpubblicazioni%2F#wpcf7-f2587-p2507-o1